Pilotage scientifique

Le labex

Notre projet est de créer à l’Université de Strasbourg un centre international de mathématiques et de leurs interactions avec les synergies à la fois de la société et de l’industrie.

1. Contexte
Ce projet doit être considéré dans le contexte de la reconnaissance récente de l’Université de Strasbourg (UdS) comme « Initiative d’excellence ». Ce dernier a été reconnu au plus haut niveau international. Il est de notre intention de créer un "pôle d’excellence" pour les mathématiques et de leurs interactions à l’Université de Strasbourg.
L’Institut de Recherche Mathématique Avancée (IRMA) est au cœur de ce projet qui compte environ 150 membres. Trois autres groupes de recherche, augmentant ainsi considérablement la portée des thèmes de recherche et des contacts en dehors des universités, participent au projet : une équipe de biostatistique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, et l’ICPS (Scientific Parallel Computing and Imaging) de l’équipe spécialisée dans la programmation parallèle, l’optimisation des compilateurs et le cloud computing.
L’IRMA a reçu l’évaluation la plus élevée possible (A +) de l’AERES qui, dans son rapport, a souligné : l’IRMA qui fut le premier laboratoire associé au CNRS a toujours maintenu une tradition d’excellence.
En vertu de l’emplacement, de l’histoire et de la composition, le centre que nous proposons deviendrait une institution centrale pour les mathématiques dans la région du Haut-Rhin et de la coopération franco-allemande.

2. Objectifs
Les objectifs stratégiques sont les suivants :
- Renforcer la capacité de recherche et d’influence internationale du département mathématique de l’Université de Strasbourg.
- Accroître les synergies avec les partenaires des mathématiques, à l’intérieur de l’Université, dans le monde socio-économique et dans la région du Rhin supérieur.
La politique du projet en ce qui concerne la coopération et de la formation est formulé comme suit :
- Renforcer les liens déjà existants avec les universités voisines (Karlsruhe, Fribourg, Bâle) en vue de devenir un élément essentiel de la coopération franco-allemande en mathématique et de recherche en mathématiques.
- Promouvoir la coopération entre les mathématiciens, de l’industrie et de la société, en particulier au niveau régional, ainsi que le transfert de la recherche.
- Fédérer les forces en calcul scientifique à l’Université de Strasbourg.
- Développer la formation doctorale et post-doctorale, et attirer une nouvelle population d’étudiants. Les moyens utilisés pour atteindre ces objectifs sont les suivants :
- Soutenir des projets de recherche ambitieux dans l’informatique scientifique et en statistique. Développer un programme d’études supérieures nouvelle formation. Développer une "Agence des mathématiques pour L’industrie" locale et renforcer notre centre de statistiques.

3. Projet de recherche.
Traditionnellement, le point fort de l’IRMA a toujours été les mathématiques pures, ce n’est certainement pas suffisant pour atteindre les objectifs déclarés de notre projet. Notre projet est non seulement de maintenir l’excellence dans ce domaine, mais aussi de développer des projets de recherche ambitieux dans deux directions ayant en outre des liens directs vers les mathématiques pour l’industrie et la société.
• Calcul scientifique, avec un fort accent sur le calcul haute performance en commençant par les applications de la fusion, de la technologie, de la santé et de la biologie.
• Statistiques et interactions, où nous voulons développer les thématiques des équipes émergentes, leurs applications et leurs interactions avec les autres sciences.

4. Formation diplômante
Un objectif fondamental de ce projet est d’attirer plus d’étudiants du bassin haut du Rhin en offrant une gamme de cours de troisième cycle distinctifs de haut niveau. Deux des principales caractéristiques du projet sont les Master Classes et l’Ecole de Statistiques. Les masters forment le noyau de la formation des diplômés. Pour les compléter, nous proposons des « Master Classes » en mathématiques conçus pour attirer un nouveau public de jeunes mathématiciens. Leur forme et leur contenu ont été élaborés en étroite consultation avec les départements de mathématiques des universités de Karlsruhe et Fribourg.
Afin de satisfaire la demande croissante pour les statisticiens hautement qualifiés dans l’industrie et la recherche, nous proposons la création d’une Ecole de Statistique. Ce projet n’a pas d’équivalent existant aujourd’hui en France.

5. Le transfert de technologie.
Les deux domaines des mathématiques appliquées impliqués dans ce projet sont particulièrement bien adaptés au développement des interactions mathématiques et leur valorisation. L’un des principaux objectifs de ce Projet d’excellence est de promouvoir les contacts avec l’industrie et les points suivants sont les plus pertinents :
• La création à Strasbourg d’une branche de l’"Agence pour les mathématiques en interaction avec l’entreprise et la société (AMIES)".
• Le développement du « Centre de statistique Pluridisciplinaire" CeStats qui a été mis en place en 2010 à l’IRMA.

6. Gouvernance.
Nous proposons une structure de gestion qui repose sur deux organes de gouvernance :
• Un comité de pilotage qui aurait un rôle stratégique et exécutif. Ce comité décide des politiques, de la création des programmes et du vote du budget. Il serait composé de représentants des autorités de contrôle, de la communauté socio-économique, de la région (au sens large), etc.
• Un comité scientifique composé d’une majorité de membres externes et affiliées à des institutions étrangères qui conseillent le « conseil d’orientation » sur les questions scientifiques et évalue ses actions.
Un conseil local, nommé par le comité de pilotage, aidera ces deux conseils.

7. Stratégie de l’Université de Strasbourg.
Dans tous les aspects, le projet "IRMIA" s’inscrit dans la vision stratégique de l’Université de Strasbourg.
• Les mathématiques sont un domaine reconnu d’excellence de l’Université de Strasbourg et au cœur de la société de la connaissance.
• Fournir de nouveaux partenariats avec la société et l’industrie, et soutenir la recherche multidisciplinaire sont deux objectifs majeurs de notre université : le développement de CESTAT, ainsi que le projet de AMIES sont parfaitement adaptés à ces objectifs.
• Développer un partenariat avec les universités voisines, en particulier Fribourg et Karlsruhe, est un objectif stratégique de l’Université de Strasbourg. Les deux ministères mathématiques de ces universités qui coopèrent déjà avec l’IRMA, donnent un plein appui à notre projet.